Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog

Le blog

Menu
Les envies de Lucie : sélection d'automne

Les envies de Lucie : sélection d'automne

J'ai envie d'aller voir :

Les Cartes du Pouvoir au Théâtre Hébertot

Avec Thierry Frémont et Raphaël Personaz

Stephen Bellamy, attaché de presse et conseiller de campagne du gouverneur Morris est jeune, séduisant, brillant, ambitieux et déjà très expérimenté. Il prépare les primaires de la présidence américaine, sous la tutelle de Paul Zara, directeur de campagne incontournable qu'il admire et dont il a toute la confiance. Tous deux, profondément convaincus de leurs idéaux politiques et sociaux, s'engagent honnêtement, avec une solidarité indéfectible dans ce combat électoral. Mais il faut gagner ... Dans le jeu des Cartes du Pouvoir, la trahison est-elle inéluctable ?
 

 

Un dîner d’adieu au Théâtre Edouard VII

D'Alexandre de la Patellière et Mathieu Delaporte, avec Audrey Fleurot, Eric Elmosnino et Guillaume de Tonquedec. 

 

Pourquoi se rend-on si souvent à des dîners où l’on n’a pas envie d’aller, pour voir des amis qui n’en sont plus vraiment ? Par habitude ? Par gentillesse ? Par lâcheté ? Grisés à l’idée de faire le ménage dans leurs agendas en faisant le tri parmi leurs vieux amis, Pierre (Eric Elmosnino) et Clotilde Lecoeur (Audrey Fleurot) décident d’organiser des dîners d’adieu, forme ultime de divorce amical. Mais, en choisissant - comme première victime - Antoine Royer (Guillaume de Tonquédec), leur plus vieil ami, Pierre et Clotilde ignorent qu’ils mettent le doigt dans un engrenage infernal. 

 

Hôtel Europe au Théâtre de l’atelier

De Bernard Henri-Levy avec Jacques Weber.

Un homme, enfermé dans une chambre de l'Hotel Europe, à Sarajevo, a très précisément deux heures pour rédiger un discours solennel sur l’Europe et son futur. Mais, au moment de prendre la plume, il se perd et se retrouve aux prises avec les contradictions de sa mémoire et de ce continent à la dérive.

 

 

 

 

Dispersion (Ashes to Ashes) au Théâtre de l’œuvre

De Harold Pinter avec Carole Bouquet et Gérard Desarthe

Dans "Dispersion" (Ashes to Ashes) de Harold Pinter, nous avons affaire au trio classique du drame bourgeois : la femme, le mari, l'amant. Mais dans cette pièce l'amant n'est pas présent, il est un fragment de la mémoire de Rebecca. Vérité, phantasme, traumatisme ? Voilà le puzzle que Devlin (le mari) tente de démêler. La forme qu'il choisit est violente : l'interrogatoire. Mais Rebecca est hantée par la violence de l'Histoire; de toutes les catastrophes de l'Histoire. Tout se superpose dans son quotidien et dans sa mémoire. Harold Pinter ne cite jamais ses sources. Il nous propose un "suspens", des pistes, à nous aussi d'essayer de comprendre l'enfermement dans lequel Rebecca s'est réfugiée. Mais comment comprendre une femme dont le présent est hanté par l'Histoire ; un passé qu'elle n'a ni vécu ni connu. Voilà le jeu et le mystère de "Dispersion".

 

Le cercle des Illusionnistes au Théâtre des Béliers Parisiens

Une création d'Alexis Michalik.

En 1984, alors que se déroule le championnat d'Europe des Nations, Décembre vole un sac dans le métro. Dans le sac, il trouve la photo d'Avril jolie. Il la rappelle, ils se rencontrent dans un café. Il va lui raconter l'histoire de Jean-Eugène Robert-Houdin, horloger, inventeur, magicien du XIXe siècle. Cette histoire les mènera tous deux sous le coffre de la BNP du boulevard des italiens, dans le théâtre disparu de Robert-Houdin, devant la roulotte d'un escamoteur, derrière les circuits du Turc mécanique, aux prémices du kinétographe, et à travers le cercle des illusionnistes.

 
La vie est une tarte au pomme au Théâtre Montparnasse

De et avec Michel Jonasz

"En racontant mes débuts, j’ai voulu trouver une ou des réponses à cette fondamentale question: Qu’est-ce qui a bien pu me donner envie de devenir artiste? C’est donc une autobiographie fantaisiste que je propose, oui une forme de fantaisie théâtrale ! Pour dire les choses simplement, je me suis lancé le défi de faire rire en me racontant. C’est parait-il bien plus difficile que de faire pleurer ! Tant mieux ! Voila qui est motivant ! "

 

 

Kinship au Théâtre de paris

Avec Isabelle Adjani, Carmen Maura et Niels Schneider

Une femme d'influence, rédactrice en chef ; un jeune reporter dont elle s'éprend éperdument ; une amie proche, ex-comédienne, qui se trouve être la mère du second… sans qu'aucun des trois n'ait conscience du lien qui les unit. Une histoire de passion et de transgression où se mêlent vie intime et sphère professionnelle, sous le double signe de la comédie et de la tragédie. 

 

 

 

 

J'ai envie de lire :

Oona et Salinger de Frédéric Beigbeder (Grasset)

" Il arrive toujours un moment où les hommes semblent attendre la catastrophe qui réglera leurs problèmes. Ces périodes sont généralement nommées : avant-guerres. Elles sont assez mal choisies pour tomber amoureux. En 1940, à New York, un écrivain débutant nommé Jerry Salinger, 21 ans, rencontre Oona O’Neill, 15 ans, la fille du plus grand dramaturge américain. Leur idylle ne commencera vraiment que l’été suivant... quelques mois avant Pearl Harbor. Début 1942, Salinger est appelé pour combattre en Europe et Oona part tenter sa chance à Hollywood. Ils ne se marièrent jamais et n’eurent aucun enfant."

 

 
Pétronille d'Amélie Nothomb (Albin Michel)

" Au premier regard je la trouvai si jeune que je la pris pour un garçon de quinze ans."

Amélie Nothomb, pour Pétronille, figure dans la première sélection du prix Renaudot.

 

 

 

 

 

 

 

Charlotte de David Foenkinos (Gallimard)

Ce roman retrace la vie de Charlotte Salomon, artiste peintre morte à vingt-six ans alors qu'elle était enceinte. Après une enfance à Berlin marquée par une tragédie familiale, Charlotte est exclue progressivement par les nazis de toutes les sphères de la société allemande. Elle vit une passion amoureuse fondatrice, avant de devoir tout quitter pour se réfugier en France. Exilée, elle entreprend la composition d'une œuvre picturale autobiographique d'une modernité fascinante. Se sachant en danger, elle confie ses dessins à son médecin en lui disant : «C'est toute ma vie.» Portrait saisissant d'une femme exceptionnelle, évocation d'un destin tragique,Charlotte est aussi le récit d'une quête. Celle d'un écrivain hanté par une artiste, et qui part à sa recherche.

 

Le royaume d'Emmanuel Carrère (POL)

Le Royaume raconte l’histoire des débuts de la chrétienté, vers la fin du Ier siècle après Jésus Christ. Il raconte comment deux hommes, essentiellement, Paul et Luc, ont transformé une petite secte juive refermée autour de son prédicateur crucifié sous l’empereur Tibère et qu’elle affirmait être le messie, en une religion qui en trois siècles a miné l’Empire romain puis conquis le monde et concerne aujourd’hui encore le quart de l’humanité.

 

 

 

Le complexe d'Eden Bellwether de Benjamin Wood (Zulma)

Cambridge, de nos jours. Au détour d’une allée de l’imposant campus, Oscar est irrésistiblement attiré par la puissance de l’orgue et des chants provenant d’une chapelle. Subjugué malgré lui, Oscar ne peut maîtriser un sentiment d’extase. Premier rouage de l’engrenage. Dans l’assemblée, une jeune femme attire son attention. Iris n’est autre que la sœur de l’organiste virtuose, Eden Bellwether, dont la passion exclusive pour la musique baroque s’accompagne d’étranges conceptions sur son usage hypnotique… Bientôt intégré au petit groupe qui gravite autour d’Eden et Iris, mais de plus en plus perturbé par ce qui se trame dans la chapelle des Bellwether, Oscar en appelle à Herbert Crest, spécialiste incontesté des troubles de la personnalité. De manière inexorable, le célèbre professeur et l’étudiant manipulateur vont s’affronter dans une partie d’échecs en forme de duel, où chaque pièce avancée met en jeu l’équilibre mental de l’un et l’espérance de survie de l’autre.

 

Retour à Little Wing de Nickolas Butler

" Ces hommes qui sont tous nés dans le même hôpital, qui ont grandi ensemble, fréquenté les mêmes filles, respiré le même air. Ils ont développé une langue à eux, comme des bêtes sauvages." Ils étaient quatre. Inséparables, du moins le pensaient-ils. Arrivés à l'âge adulte, ils ont pris des chemins différents. Certains sont partis loin, d'autres sont restés. Ils sont devenus fermier, rock star, courtier et champion de rodéo. Une chose les unit encore : l'attachement indéfectible à leur ville natale, Little Wing, et à sa communauté. Aujourd'hui, l'heure des retrouvailles a sonné. Pour ces jeunes trentenaires, c'est aussi celle des bilans, de la nostalgie, du doute... Nickolas Butler signe un premier roman singulier, subtil et tendre, récit d'une magnifique amitié et véritable chant d'amour au Midwest américain.

 

J'ai envie d'écouter :

  • "Songs of Innocence" de U2
  • "V" de Maroon 5
  • "Blacc Hollywood" de Wiz Khalifa
  • Le nouvel album des Brigitte

 

  

 

 

J'ai envie de découvrir :

 

 

 

Et vous, quelles sont vos envies ?

Rendez-vous sur Hellocoton !